La culture du café au Costa Rica

Au Costa Rica, on cultive du pur Arabica, et rien d’autre. Un café de qualité supérieure, résultat d’une culture d’exception.

Découvrons aujourd’hui ce café si réputé et apprécié qu’est le café produit au Costa Rica.

Un café pur Arabica

Vous avez sûrement déjà entendu parler des grains Arabica. Mais pour ceux d’entre vous qui n’en ont jamais eu l’occasion auparavant, sachez qu’ils sont généralement considérés comme le type supérieur de grains de café. Et ce parce que les grains d’Arabica ont tendance à produire des saveurs plus complexes, avec au final un café plus savoureux et plus corsé.

Il est important de le savoir parce que le Costa Rica a rendu illégale la production de tout autre type de café. En raison de leur engagement à produire et à exporter uniquement du café de la plus haute qualité, la loi a été adoptée en 1989.

L’objectif était de pousser les caféiculteurs de tout le pays à s’engager en faveur de cette qualité supérieure. Bien que les grains d’Arabica soient plus difficiles à cultiver, les résultats en valent vraiment la peine. De plus, les agriculteurs costariciens ont transformé cette production spécifique en une véritable science.

Facteurs environnementaux

L’environnement joue un rôle primordial dans le processus de culture et dans la saveur finale des grains de café. Ainsi, le climat du Costa Rica est presque aussi responsable du bon goût du café que l’engagement de ce pays envers l’Arabica. Comme nous l’avons déjà mentionné, les plantes productrices d’arabica peuvent être un peu fragiles. Il faut donc un environnement très particulier pour passer à la production exclusive de la souche viable – et c’est le cas du Costa Rica.

Un climat propice

Le climat du Costa Rica est très apprécié des touristes. Les régions montagneuses et le climat tempéré ont créé une oasis pour la production de café de qualité supérieure. Comme la température reste à peu près la même (entre 17 et 26°C), les seules distinctions saisonnières sont entre la saison sèche et la saison humide.

La grande majorité de ces plantations de café est située dans la partie montagneuse du pays. L’altitude, combinée aux fortes pluies, assure une abondante production de café.

Un sol fertile

Le sol, comme le temps, a un impact important sur l’arôme, la saveur et le corps du café en général. Il n’est donc pas surprenant que le sol du Costa Rica soit aussi unique que son climat. Enrichi en cendres volcaniques, le sol donne aux cerises de café un caractère plus riche ; elles sont plus oxygénées que dans les autres régions.

Les différentes régions caféicoles

Le Costa Rica compte huit régions caféicoles distinctes. Bien qu’ils bénéficient tous des généralités du sol et du climat dont nous avons parlé plus haut, d’autres facteurs présents dans ces régions confèrent à chacun une qualité unique. Ces microclimats sont possibles en raison des variations d’altitude, d’humidité, etc. à travers le pays.

Les huit régions sont : Guanacaste, Valle Occidental, Valle Central, Tres Rios, Tarrazu, Orosi, Turrialba et Brunca. La plus connue d’entre elles est le Tarrazu, qui tend à produire des mélanges aux arômes riches et profonds, avec un goût plus acide.

Pour acheter de ce délicieux café, rendez-vous sur cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *