Objets connectés : les Français sont séduits

À l’heure actuelle, les inventions connaissent un spectre de plus en plus large en faveur du confort, désormais devenu un réel besoin. Les matériels traditionnels étant laissés progressivement à l’abandon, le marché en propose bien plus intéressant. Maintenant, les objets connectés gagnent beaucoup d’influence en France : deux tiers de la population en possèdent selon une étude menée en juin 2020. Ce taux aura probablement augmenté en quelques années avec l’avancée de la technologie offrant toute une panoplie de qualités. Comme il est question de remplacer l’effort humain, les avantages de ces systèmes se différencient selon la performance, l’ingéniosité et l’ergonomie. Cela fait que presque tous les domaines, allant du familial au spécifique, recherchent ces alternatives.

Produits connectés : un luxe maintenant abordable pour les Français

Étant autrefois considérés comme propres aux industries et aux individus financièrement aisés, les objets connectés n’étaient guère sollicités. Mais une fois que les entreprises productrices en ont proposés à un prix plus accessible, les demandes ont commencé à accroître à un tel point que ces nouveautés sont devenues en vogue.

Un désir réalisable ?

Cela a sans doute commencé avec le rêve commun de s’acquérir une résidence hautement équipée : entrée par reconnaissance digitale, ouverture automatique des volets, jardin avec arrosage programmé… Selon les données reçues après l’enquête de OnePoll sur 1000 acheteurs français, 65 % affirment leurs intérêts pour la commande à distance des éclairages. Ces chiffres montrent à la fois la curiosité des clients et la satisfaction des acheteurs par rapport aux options des appareils guidés. Le GPS des automobiles et les configurations y rattachées comme la caméra et l’assistance mobilité font partie des plus prisés en termes de produits connectés, si l’on se réfère sur le sondage des Français équipés.

Combien d’objets connectés dans le monde ?

En effet, les premiers modèles d’objet connecté ont vu le jour aux alentours de l’année 2000 avec la commercialisation du réfrigérateur intelligent de la firme LG. Depuis, les idées les plus fascinantes se sont réalisées avec le temps et le progrès de l’informatique. Les analystes estiment d’ailleurs qu’il existerait 50 milliards de dispositifs automates dans le monde en 2020, et selon les statistiques, la vente de produits high-tech a connu un pourcentage de 85 % cette même année en France. Si ces produits coûtaient une fortune à une certaine époque, les producteurs ont cerné plus tard que le public quémande des objets connectés à un prix raisonnable, accessible à son pouvoir d’achat.

Appareils connectés : des performances à notre avantage

Automatisme assuré

Sans doute, il s’agit du critère le plus évalué en termes de technologie puisque c’est le but même de son existence. Elle est destinée à reproduire et remplacer les activités humaines après son lancement. Un déclencheur suffit pour que ses opérations s’exécutent ou s’arrêtent, ce qui exempte l’utilisateur des tâches énergivores et répétitives comme allumer le pièces, arroser le jardin, ouvrir et fermer les rideaux, etc. Mais les équipements connectés automatiques confèrent également une sécurité renforcée épargnant des accidents éventuels lors des exercices (chutes, coupure, brûlure, etc.). Il y en a même ceux attribués à cette fin, à l’exemple des capteurs de fumées, détecteurs de mouvement… À rappeler que l’automatisme de ces objets n’intervient pas seul, d’autres éléments peuvent accompagner leurs performances.

Programmation possible

L’objet connecté d’une maison peut être programmé en fonction des besoins du propriétaire. L’éclairage intelligent possède cette caractéristique avec son option allumage éteinte suivant des horaires déterminés. C’est aussi le cas avec les prises électroniques permettant de commander la marche et l’arrêt des machines branchées : lave-linge, microonde, purificateur d’air, etc. L’avantage premier de cette innovation serait l’économie et la gestion de temps : tout est synchronisé à perfection selon le planning. L’autre atout serait l’optimisation des dépenses énergétiques du domicile, surtout en électricité. Les lampes qui s’allument toute la journée, les climatiseurs qui fonctionnent en permanence constituent en effet des gaspillages à l’échelle humaine et planétaire.

Commande à distance

Le guidage des objets connectés sans fil s’effectue à distance par des télécommandes ou des smartphones compatibles (google home, par exemple). Comme indiqué dans leurs dénominations, la commande de ces équipements nécessite la présence de réseau. Le Bluetooth suffit pour enclencher des appareils à proximité. Mais pour d’autres situés plus loin, il est essentiel d’avoir une connexion wifi. En guise d’exemple, le propriétaire peut observer et entendre ce qui se passe au sein de son domicile par le biais des caméras de surveillance. Il a donc une vue de sa résidence, peu importe où il se trouve, à condition qu’il ait accès à internet.

Equipements connectés : les utilités à prévoir

Tous les objets connectés possèdent respectivement leurs qualifications selon les tâches pour lesquelles ils sont conçus. Cela peut varier du secteur plus général comme la domotique et l’électroménager et à d’autres plus personnels, comme les matériels sportifs et médicaux.

Dispositifs à usage général

La domotique constitue probablement le summum du confort domestique avec son intelligence surréaliste : capacité d’identification et d’activation par la voix ou le geste. Elle peut s’appliquer aux lumières, aux volets, aux appareils de chauffage et même à la programmation de la télévision. Il en existe aussi des versions destinées à l’apprentissage de l’enfant en fonction de son âge. Après celle-ci s’ensuit l’électroménager, à l’exemple des aspirateurs et des nettoyeurs téléguidés, capables de reconnaître automatiquement les endroits à assainir. Ces derniers sont très utiles pour la prise en charge des milieux professionnels.

Accessoires individuels

Par ailleurs, les versions miniatures des objets connectés œuvrent pour couvrir les besoins individuels. Pour les sportifs, il existe des smart watch capables de mesurer les dépenses calorifiques de l’organisme, très utile pour optimiser la performance physique. Ces outils peuvent enregistrer et exploiter plusieurs informations comme l’énergie induite par les aliments, la vitesse de la course. Parfois ils s’accompagnent d’une assistance médicale en cas d’accident. Le concept des bracelets de surveillance santé se rapproche un peu du celui des sportifs. Ils constituent de véritables guides diététiques, pouvant réguler l’apport quotidien en eau et en oligoéléments. Ces dispositifs affichent également les paramètres vitaux (pouls, fréquence respiratoire, pression artérielle…) et émettent des signaux en cas de conditions alarmantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *